La compagnie aérienne taïwanaise TransAsia dépose le bilan

le
0
    TAIPEH, 22 novembre (Reuters) - La compagnie aérienne 
taïwanaise TransAsia Airways  6702.TW  a annoncé mardi 
l'annulation de tous vols et la cessation de toutes ses 
activités, faute d'avoir pu se remettre de l'impact de deux 
accidents en trois ans dans un contexte d'intensification de la 
concurrence. 
    L'effondrement de la troisième compagnie aérienne de l'île 
est un fait rare dans l'histoire récente du secteur, dopé par 
une forte demande, des taux d'intérêt bas et des coûts de 
carburant relativement peu élevés. 
    "C'est un choix très douloureux pour l'entreprise. Nos 
échanges avec des investisseurs n'ont pas été fructueux", a 
déclaré lors d'une conférence de presse le directeur général de 
TransAsia, Daniel Liu. 
    La compagnie exploitait 27 liaisons avec une flotte de 16 
avions et un effectif de quelque 1.800 personnes. 
    Des médias taïwanais ont rapporté que des salariés sous le 
choc s'étaient rassemblés devant le siège de TransAsia à Taïpei. 
    La décision de la compagnie de fermer ses portes doit encore 
être approuvée par la justice et par les actionnaires, avec une 
assemblée générale prévue en janvier. 
    Au début de l'année, les autorités taïwanaises du transport 
aérien avaient demandé à TransAsia de revoir aussi bien ses 
protocoles en matière de sécurité que  la formation de ses 
pilotes et ses méthodes de recrutement, après une enquête sur le 
crash, en juillet 2014, du vol GE222 de la compagnie, qui avait 
tué 48 passagers et membres de l'équipage sur un total de 58. 
    Moins d'un an après cet incident, un autre avion de 
TransAsia était tombé dans un fleuve peu après son décollage de 
l'aéroport Songshan de Taïpei. 
 
 (Faith Hung, Benoît Van Overstraeten pour le service français, 
édité par Marc Angrand) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant