La compagnie aérienne Emirates ignore la crise

le
0
La société de Dubaï a enregistré l'an passé une nouvelle fois des profits record. À l'heure où le prix du pétrole fait flancher toutes les compagnies, ses performances paraissent miraculeuses.

Emirates ne connait pas la crise, ou presque. Le groupe basé à Dubaï, l'un des Emirats arabes unis, a une nouvelle fois battu son propre record en terme de profits et de chiffre d'affaires. La compagnie aérienne, sponsor notamment du PSG, vient de publier un bénéfice de 1,5 milliard de dollars pour un chiffre d'affaires de 14,8 milliards de dollars lors de son exercice annuel clos fin mars 2011. Ces performances ont de quoi faire rêver tous ses concurrents.

La plupart d'entre eux ont annoncé qu'ils étaient dans le rouge sur les trois premiers mois de 2011, à cause du prix très élévé du kérosène. Mais Emirates ne semble pas en avoir souffert. Son président, Cheikh Ahmen ben Saïd al Maktoum, a pourtant souligné lors d'une conférence de presse que sa compagnie avait elle aussi supporté le poids grandissant du prix du kérosène. Alors qu'il ne représentait que 29% de ses coûts en 2006-2007, le carburant a atteint 34,4% en 2010-2011.

Accusée par ses concurrentes de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant