La communauté internationale doit agir en Syrie, estime Hollande

le
4
FRANÇOIS HOLLANDE ESTIME QUE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE DOIT AGIR EN SYRIE
FRANÇOIS HOLLANDE ESTIME QUE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE DOIT AGIR EN SYRIE

PARIS (Reuters) - La communauté internationale est désormais dans l'obligation d'agir après avoir reçu les preuves par la France que le régime de Damas avait utilisé des armes chimiques contre les rebelles, a déclaré mercredi François Hollande.

"Nous avons apporté des éléments de preuve qui, maintenant, obligent la communauté internationale à agir", a déclaré le président français à la presse après avoir reçu à l'Unesco le prix Félix Houphouët-Boigny pour l'intervention militaire française au Mali.

Paris a transmis à l'Onu les résultats d'analyses d'échantillons de sang et d'urine réalisées en France et qui prouvent selon la diplomatie française l'emploi d'armes chimiques.

"Nous avons fait notre devoir, devoir de vérité car nous avions les éléments qui maintenant permettent de donner la certitude de l'utilisation, à quel niveau nous ne le savons pas encore, des armes chimiques en Syrie", a dit François Hollande.

Il s'exprimait alors que des désaccords persistent à propos de la conférence de paix dite de "Genève II" sur la Syrie, une réunion qui ne devrait pas se tenir avant le mois de juillet.

"Nous avons cette conférence de Genève qui doit se tenir et ce qui s'est produit en Syrie doit être un élément de plus sur la pression qu'il convient d'exercer sur le régime syrien et aussi sur ses alliés", a jugé François Hollande.

Les Etats-Unis et la Russie ont annoncé le 7 mai qu'ils allaient tenter de réunir des représentants du régime syrien et de l'opposition pour trouver une solution de paix au conflit, qui a fait au moins 80.000 morts depuis mars 2011.

De source diplomatique, on déclarait à Genève que les discussions russo-américaines préparatoires à cette conférence ont buté mercredi sur la question de la participation de l'Iran.

Julien Ponthus, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • kurki le mercredi 5 juin 2013 à 21:10

    Ces "preuves" sont du pipeau, fabriquées de toutes pièces, en vue de justifier l'action ! Ce n'est pas la première fois que cela arrive dans l'histoire !

  • mjjmimi le mercredi 5 juin 2013 à 19:33

    Belles paroles, belle posture, notre président se la pète sans risque: la Russie, la Chine et l'Iran sont le parapluie de Bassar, le petit tyran oriental.

  • yiyie le mercredi 5 juin 2013 à 19:16

    Monsieur le Président,Vous n'avez pas été élu pour vous occuper de ce qui se passe en Syrie ou ailleurs. Il y a beaucoup de souffrances chez nous , en France. Vous vous faites plaisir lors que vous vous pavanez à l'Etranger. En France vous devez être, faire, agir. C'est là que nous vous attendons. Vous ne pouvez pas vous occuper dr tout, n'est-ce- pas ?

  • fgino le mercredi 5 juin 2013 à 19:12

    arrete le vin blanc pépére! ça donne des hemmeroïdes !!!