La communauté guinéenne mène son enquête sur «Nafi» 

le
0
REPORTAGE - Depuis près de trois semaines, des responsables d'une association peule de New York cherchent à savoir si l'accusatrice de Dominique Strauss-Kahn est «digne» d'être soutenue par ses pairs.

L'homme donne rendez-vous dans la rue avant d'entraîner son interlocuteur dans un petit restaurant africain de Manhattan. Souleymane Diallo - ce patronyme est très fréquent parmi les Peuls de Guinée - préside l'association politique Pottal Fii Banthal, qui aide la communauté aux États-Unis. À intervalles réguliers, des hommes ou des femmes traversent la salle à l'étage pour accéder au tapis de prière et se recueillir quelques instants. Le jeune président évoque «l'enquête» que les responsables de son association ont menée après le scandale du Sofitel. Depuis près de trois semaines, ces hommes ont cherché à savoir «qui était vraiment Nafissatou Diallo» afin de juger si la jeune femme était «digne» d'être soutenue par ses pairs dans l'affaire qui l'oppose à Dominique Strauss-Kahn, explique-t-il sans détours.

Qu'ont appris ces «sages» en interrogeant les voisins, souvent «latinos», de «Nafi», ses anciens collègues du Sofitel, et d'autres té

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant