La Commission satisfaite des efforts de la France

le
7
Valdis Dombrovskis et Pierre Moscovici ont présenté mercredi les recommandations spécifiques par pays, censées assurer la coordination des politiques économiques des États membres dans l'UE et la zone euro.
Valdis Dombrovskis et Pierre Moscovici ont présenté mercredi les recommandations spécifiques par pays, censées assurer la coordination des politiques économiques des États membres dans l'UE et la zone euro.

La Commission européenne relâche sa pression sur la France. Le garant de la coordination des politiques économiques des États membres de l'Union européenne a décidé de ne pas ouvrir de procédures pour déséquilibres économiques excessifs à l?encontre de Paris.

Si aucun autre pays n?est pointé du doigt de la sorte, il s?agit d?un succès incontestable pour la politique économique de l?exécutif. Son programme national de réformes, véritable catalogue des chantiers passés et à venir, a été jugé suffisamment convaincant par le collège des commissaires européens présidé par Jean-Claude Juncker. "Il est de meilleure qualité et plus cohérent" que par le passé, s?est félicité Pierre Moscovici, responsable des Affaires économiques et monétaires, lors d?une conférence de presse à la mi-journée mardi.

"La France fait clairement ses efforts budgétaires"

La Commission s?est aussi montrée globalement satisfaite sur l?autre volet de la gouvernance économique européenne : la maîtrise des comptes publics. Bien que l?effort budgétaire prévu en 2016 et en 2017 soit largement inférieur à sa recommandation, elle juge le scénario économique qui sous-tend la trajectoire française pour revenir sous les 3 % de déficit d?ici à 2017 "plausible". Si cet objectif est atteint, ainsi que les étapes intermédiaires, le gendarme budgétaire européen ne pourra rien dire. En 2015, il doit encore expertiser les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • abacchia le jeudi 14 mai 2015 à 07:48

    Je suppose que nous touchons là la raison de la bataille de la France pour imposer la torpille MOSCOVICI qui doit bien aider de l'intérieur, car effectivement, je me demande bien de quelles réformes Françaises on parle ?

  • badaro le mercredi 13 mai 2015 à 22:14

    Si nous parlons chiffres, les dépenses sociales ont atteint plus de 600 milliards en 2013 contre 400 milliards pour le budget de l’État dans le PLF.

  • badaro le mercredi 13 mai 2015 à 22:09

    La France, leader mondial des dépenses sociales.Les dépenses sociales représentent le poste le plus important des dépenses publiques en France. Sur les cinquante dernières années, la part des dépenses sociales dans les dépenses publiques a considérablement augmenté. Elles représentaient un-tiers des dépenses publiques au début des années soixante. À l’heure actuelle, les dépenses sociales ont atteint près de 50% de toutes les dépenses publiques de la France.

  • mfouche2 le mercredi 13 mai 2015 à 20:01

    Quels efforts ? Ceux là aussi ils se foutent des citoyens .

  • Alex282 le mercredi 13 mai 2015 à 19:04

    @ frk987, tout à fait d'accord, rien à rajouter !!

  • frk987 le mercredi 13 mai 2015 à 18:50

    Des efforts ?? LESQUELS ????????????????? à part la hausse des impôts pour 48% de la population, je n'ai vu AUCUNES réformes depuis 3 ans ( ah si.....le mariage homo, vaste programme !!!). Au moins ça ne coûtera rien au niveau de l'EN, c'est déjà ça de positif !!!!!

  • guerber3 le mercredi 13 mai 2015 à 18:27

    Entre fonctionnaires qui mangent dans le même fromage, on se fait des massages pour déficients mentaux, c' est ça le bonheur...!