La Commission européenne propose le report à 2018 de MiFID II

le
0
    LONDRES, 10 février (Reuters) - La Commission européenne a 
proposé mercredi de reporter d'un an, à janvier 2018, l'entrée 
en vigueur de la directive MiFID II, qui réforme les règles en 
vigueur sur les marchés de titres, en expliquant que les banques 
et les autorités de régulation avaient besoin d'un délai 
supplémentaire pour s'y préparer.  
    Le texte est censé adapter la régulation européenne des 
marchés financiers aux innovations technologiques en matière de 
transactions tout en améliorant la transparence des marchés 
actions et obligataire et en tirant les leçons de la crise 
financière.  
    La Commission explique que le report est justifié par "les 
défis techniques de mise en oeuvre exceptionnels" qu'impose la 
réforme aux acteurs des marchés et aux autorités concernées. 
    "L'extension du délai est strictement limitée à ce qui est 
nécessaire pour permettre de mener à terme les travaux de mise 
en oeuvre technique", assure-t-elle dans un communiqué. 
    Certains Etats membres de l'Union et le Parlement européen 
espèrent toutefois que le report de MiFID II permettra de 
modifier le texte sur le fond, certains points restant 
contestés.  
         
 
 (Huw Jones; Marc Angrand pour le service français, édité par 
Wilfrid Exbrayat) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant