La Commission Européenne porte un très mauvais coup aux énergies renouvelables

le
0
La Commission Européenne porte un très mauvais coup aux énergies renouvelables
La Commission Européenne porte un très mauvais coup aux énergies renouvelables

Alors que Ségolène Royal a retenu le développement des énergies renouvelables comme une de ses priorités, la Commission Européenne vient d'adopter ce mercredi 9 avril 2014 de nouvelles règles dont le but est de limiter les aides publiques actuellement accordées à ces énergies propres sous forme de crédit d'impôt, de subventions, ou encore de tarifs préférentiels. La Commission Européenne se justifie en expliquant qu'elle veut ainsi permettre "une transition en douceur" vers les énergies renouvelables sans déstabiliser le marché de l'énergie et dans entrainer de distorsions de concurrence. La Commission a par ailleurs décidé de demander aux Etats membres de réduire les redevances payées par les entreprises très gourmandes en énergie pour les aider à mieux faire face à la concurrence internationale. Ces redevances servent à financer la recherche de nouvelles énergies non polluantes.

En prenant des mesures qui vont freiner la transition énergétique, la Commission Européenne va donc prolonger et encourager l'utilisation des énergies fossiles dont on connait pourtant bien aujourd'hui l'impact sur notre santé et l'environnement, et retarder aussi le développement et l'utilisation des énergies renouvelables alors que l'on sait qu'elles sont une des clés majeures pour limiter le réchauffement climatique.

Stella Giani

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant