La commission des Finances pour l'UMP Gilles Carrez

le
0
La commission des Finances pour l'UMP Gilles Carrez
La commission des Finances pour l'UMP Gilles Carrez

PARIS (Reuters) - L'UMP Gilles Carrez a été désigné mardi candidat à la présidence de la commission des Finances de l'Assemblée nationale française, réservée à l'opposition.

Le socialiste Christian Eckert en sera le rapporteur général, rôle que tenait Gilles Carrez dans les deux précédentes législatures.

Le PS a désigné par ailleurs Patricia Adam pour présider la commission de la Défense. Elisabeth Guigou (Affaires étrangères), Catherine Lemorton (Affaires sociales), Jean-Jacques Urvoas (Lois), François Brottes (Affaires économiques), Patrick Bloche (Affaires culturelles) et Jean-Paul Chanteguet (Développement durable) ont également été désignés par le groupe majoritaire pour présider des commissions.

Le groupe PS a laissé la présidence de la délégation aux Affaires européennes aux écologistes, au grand dam de ces derniers qui demandaient la commission du Développement durable.

Pour cette raison, les écologistes ont voté blanc lors de l'élection à la présidence de l'Assemblée du socialiste Claude Bartolone.

Les présidents de groupe seront formellement élus jeudi.

La nouvelle assemblée est composée de six groupes alors que la précédente n'en comptait que quatre. Il y a 577 sièges, la majorité absolue est donc fixée à 289.

Le groupe socialiste, républicain et citoyen (SRC), présidé par Bruno Le Roux, compte 295 membres dont 16 apparentés tandis que celui de l'UMP, présidé par Christian Jacob, rassemble 196 élus dont 11 apparentés.

Le groupe de la gauche démocrate et républicaine (GDR), présidé par André Chassaigne (PC), réunit les dix élus du Front de gauche et cinq élus "progressistes" d'outre-mer.

Pour la première fois, un groupe rassemblant les radicaux de gauche, présidé par Roger-Gérard Schwartzenberg, a été créé. Il s'agit du groupe Radical, républicain, démocrate et progressiste qui réunit quinze députés : les 12 radicaux, le divers gauche Olivier Falorni (ex-PS) qui a battu Ségolène Royal à La Rochelle, un divers gauche du Val d'Oise et un MoDem de la Réunion.

Pour la première fois également au Palais-Bourbon a été créé un groupe écologiste, rassemblant 18 députés et présidé par un binôme, François de Rugy et Barbara Pompili.

Des centristes de droite ont créé le groupe Union des démocrates et indépendants (UDI), présidé par Jean-Louis Borloo, président du Parti radical valoisien.

Ce groupe, qui compte 29 membres, réunit également des membres du Nouveau centre (NC), des ex-membres de cette formation ainsi que des élus divers droite.

Enfin, neuf députés ont décidé de rejoindre les bancs des non-inscrits. Il s'agit de divers droite, de divers gauche et des deux élus Front national ou apparenté, Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard.

Emile Picy, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant