La commerçante dévalisait les banques

le
0
Après la faillite de sa boutique, Fabienne Levy s'est lancée, avec la complicité de son fils, dans une folle croisade contre les escrocs en «col blanc». Ayant écopé de dix ans en première instance, elle comparaît en appel ce matin.

Dans le cercle restreint des braqueurs de banques, Fabienne Levy fait figure d'exception. À la différence des voyous endurcis qui rêvent encore de toucher le pactole en pénétrant dans une succursale une arme à la main, cette ancienne commerçante installée dans la région de Metz (Moselle), ruinée et âgée de 53 ans, s'est improvisée gangster au nom d'une croisade contre le monde de la finance.

Entre 2006 et 2007, elle a attaqué quatre établissements bancaires en France mais aussi en Allemagne. Une folle entreprise qui lui a valu une peine de dix ans de réclusion criminelle délivrée en décembre 2010 par la cour d'assises de Moselle et pour laquelle elle comparaît lundi matin en appel. Son fils, Jérémie, 21 ans, condamné à cinq ans pour complicité, est également rejugé.

Avec un pistolet à poivre

En première instance, où elle avait comparu libre, cette ex-gérante de boutiques de prêt-à-porter de Saint-Avold avait évoqué sa descente aux enfers et les raisons

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant