La comédie sur Kim Jong-Un désormais visible sur internet

le
0
La comédie sur Kim Jong-Un désormais visible sur internet
La comédie sur Kim Jong-Un désormais visible sur internet

La comédie "L'interview qui tue!" sur un complot d'assassinat fictif du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un, et au centre d'un imbroglio international, est visible depuis mercredi sur plusieurs plateformes internet, dont YouTube.Le film est disponible sur Google Play, YouTube Movies, Xbox Video de Microsoft et sur le site spécialement créé www.seetheinterview.com au prix de 5,99 dollars à la location et 14,99 dollars à la vente, a annoncé mercredi Sony "qui a toujours eu l'intention de diffuser le film sur une plateforme nationale", a fait valoir son directeur général Michael Lynton."Nous avons contacté Google, Microsoft et d'autres partenaires mercredi 17 décembre quand nous avons compris que nos projets initiaux n'étaient pas réalisables. Nous sommes heureux de pouvoir proposer le film dans tout le pays", poursuit le communiqué.Le film doit également sortir comme prévu jeudi en salle, mais uniquement dans au moins 200 cinémas aux Etats-Unis, contre les 2.500 initialement envisagés, malgré les menaces proférées par des pirates informatiques.Le film met en scène James Franco et Seth Rogen en journalistes de télévision qui parviennent à obtenir une interview avec Kim Jong-Un. C'est alors que la CIA s'en mêle et les charge de tuer le jeune leader.La comédie donne dans le graveleux et, au final, ressemble à un mélange entre un film de James Bond et "Very Bad Trip". "Je dois dire qu'une comédie se voit mieux dans une salle de cinéma pleine de monde. Aussi, si vous le pouvez, regardez-la comme ça. Ou appelez des amis pour la voir avec vous", a réagi sur Twitter Seth Rogen, réalisateur du film.James Franco, l'autre vedette, a posté sur Instagram une photo de lui en train de danser aux côtés de son compère, avec les mots "Joyeux Noël l'Amérique, +L'Interview+ est vivant, regardez-le là -- avec un lien sur le site internet du film -- merci Sony!".Google a fait savoir qu'il ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant