La Comareg se place en dépôt de bilan

le
0
Le tribunal de commerce de Lyon examinera mardi prochain la demande de mise en redressement judiciaire de la filiale de presse gratuite de GHM, éditeur de «Paru-Vendu».

Les effets dévastateurs de la crise du marché publicitaire touchent en plein c½ur le champion de la presse gratuite française. Lors de comités d'entreprise hier à Lyon, le Groupe Hersant Média (GHM) a annoncé que «compte tenu de la situation économique et d'un marché particulièrement difficile», il allait déposer dès vendredi «une demande d'ouverture de redressement judiciaire pour Comareg et ses filiales Comareg Bretagne et Sejga» et de «mise sous sauvegarde pour Hebdoprint». Cette dernière société, filiale du groupe médias présidé par Philippe Hersant, est chargée de l'impression du journal gratuit de petites annonces Paru-Vendu, qui compte 260 éditions locales et revendique plus de 15 millions de lecteurs chaque semaine.

L'objectif défendu par Dominique Bernard, le directeur général de GHM arrivé il y a presqu'un an, est «de présenter un plan de continuation de l'activité pour Comareg et ses filiales, et un plan de sauvegarde pour Hebdoprint, l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant