La Colombie et l'ELN vont entamer des négociations

le
0
 (Actualisé avec confirmation) 
    CARACAS, 30 mars (Reuters) - Bogota et les rebelles de 
l'Armée nationale de libération (ELN), deuxième groupe armé de 
Colombie après les Farc en termes d'effectifs, vont entamer des 
négociations en Equateur, confirment mercredi les deux parties 
dans un communiqué commun diffusé par le ministère vénézuélien 
des Affaires étrangères. 
    Cette décision fait suite à la libération par l'ELN de deux 
otages, comme l'exigeait le gouvernement. 
    Des contacts préliminaires ont lieu depuis plus de deux ans 
entre les deux parties. L'Equateur avait révélé l'an dernier que 
des rencontres entre représentants du gouvernement colombien et 
l'ELN avaient été organisées. 
    Les effectifs de l'ELN sont estimés à 3.000 hommes, contre 
8.000 pour les Forces armées révolutionnaires de Colombie 
(Farc). 
    Les Farc et les autorités colombiennes ont laissé passer la 
semaine dernière la date limite fixée pour la conclusion d'un 
accord de paix mais vont poursuivre leurs discussions à La 
Havane. 
    Depuis 1964, la guerre civile colombienne a fait 220.000 
morts et plusieurs millions de déplacés. 
 
 (Luis Jaime Acosta et Julia Symmes Cobb; Guy Kerivel et 
Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant