La collecte des fonds Ucits rebondit à plus de 70 milliards d'euros au deuxième trimestre

le
0

(NEWSManagers.com) -

Favorisés par le regain d'intérêt pour les stratégies obligataires, les fonds au format Ucits ont enregistré au deuxième trimestre une collecte nette de 71 milliards d'euros alors qu'ils avaient subi des sorties nettes de 7 milliards d'euros au premier trimestre 2016, selon des statistiques communiquées par l'association européenne des gestionnaires d'actifs ( Efama). Les fonds obligataires ont ainsi attiré des flux positifs pour un montant de 42 milliards d'euros, à comparer à des rachats nets de 9 milliards d'euros au premier trimestre.

Les fonds multi-classes d'actifs ont également été recherchés, affichant une collecte nette de 14 milliards d'euros au deuxième trimestre, contre seulement 6 milliards d'euros le trimestre précédent.

En revanche, les investisseurs ont continué de bouder les fonds actions qui ont subi des sorties nettes de 18 milliards d'euros contre 4 milliards d'euros au premier trimestre. Au total, les fonds de long terme, c'est-à-dire hors fonds monétaires, ont engrangé 44 milliards d'euros au deuxième trimestre alors qu'ils avaient subi des dégagements pour un montant net de 5 milliards d'euros au premier trimestre. Les fonds monétaires ont de leur côté affiché des entrées nettes de 28 milliards d'euros après des rachats de 2 milliards d'euros.

Les fonds d'investissement alternatifs (FIA) ont confirmé leur bon début d'année avec une collecte nette de 55 milliards d'euros au deuxième trimestre contre 43 milliards d'euros au premier trimestre. Les fonds obligataires notamment ont enregistré une collecte nette de 7,3 milliards d'euros alors qu'ils avaient terminé le premier trimestre sur une décollecte nette de 170 millions d'euros, et les " autres" fonds, qui regroupent toutes les stratégies qui ne rentrent pas dans les catégories habituelles, ont engrangé 22,5 milliards d'euros contre 11,5 milliards au premier trimestre. Les fonds multi-classes d'actifs ont attiré 15,2 milliards d'euros, soit 5 milliards de moins qu'au premier trimestre. On observe des baisses de collecte également pour les fonds actions (3,7 milliards contre 6,7 milliards) et les fonds immobiliers (3,3 milliards contre 8 milliards).

Les actifs de l'ensemble des fonds d'investissement se sont accrus de 2,1% au deuxième trimestre à 13.290 milliards d'euros, avec des gains de 1,7% pour les fonds Ucits à 8.073 milliards d'euros et de 2,8% pour les FIA à 5.217 milliards d'euros.

L'examen par pays montre que dans le secteur des FIA, les collectes les plus importantes ont été enregistrées par l'Allemagne (21,7 milliards d'euros), la France (10,9 milliards d'euros), le Luxembourg (9,1 milliards d'euros), les Pays-Bas (6,2 milliards d'euros) et l'Irlande (5,1 milliards d'euros). En revanche, le Royaume-Uni affiche des rachats de 2,3 milliards d'euros. Côté Ucits, l'Irlande arrive en tête des collectes, avec un montant de 52 milliards d'euros, largement devant le Luxembourg (21 milliards d'euros). En revanche, les sorties sur les fonds actions et les fonds monétaires ont pénalisé les résultats en France et au Royaume-Uni qui affichent des sorties nettes de respectivement 11,4 milliards d'euros et 4,7 milliards d'euros.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant