La colère se propage en Inde après le viol d'une étudiante

le
0
Des milliers de manifestants défient la police dans le centre de New Dehli et réclament justice contre les agresseurs.

Malgré les interdictions, les appels au calme et le temps qui passe, plusieurs milliers de jeunes Indiens ont à nouveau manifesté dimanche devant les portes du palais présidentiel et autour de la Gate of India, dans le centre de New Delhi. Des heurts violents ont éclaté avec la police qui avait été massivement déployée dans la mégalopole pour tenter de mettre un terme aux protestations qui déferlent sur le pays. À la tombée de la nuit, les manifestants refluaient sous les gaz lacrymogènes en continuant de hurler leur slogan: «Nous voulons la justice.»

Le viol d'une jeune fille, le 16 décembre dans un quartier calme de la capitale, est à l'origine de la colère. Cette étudiante en kinésithérapie de 23 ans ressemblait jusqu'alors à des millions d'autres. Elle sortait du cinéma avec un ami, peu après 21 heures, et voulait prendre le bus. P...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant