La colère des professeurs stagiaires

le
0
REPORTAGE VIDÉO - Peu ou pas de formation pédagogique, stress, surcharge de travail? Les professeurs stagiaires ont du mal à composer avec les conséquences de la réforme dite de la «masterisation». Trois d'entre eux témoignent.

Les professeurs stagiaires n'arrivent toujours pas à digérer la réforme de la «masterisation». Mercredi, ils s'étaient donné rendez-vous devant le ministère de l'Education nationale pour dénoncer à nouveau les effets de cette réforme sur leur année de stage. Adoptée l'an dernier, cette réforme a réduit à sa portion congrue la formation pédagogique des futurs professeurs. Ces derniers n'avaient en effet auparavant que huit heures de présence à assurer en classe, le reste du temps étant dévolu à l'apprentissage de la pédagogie. Ils doivent désormais assurer entre 14 et 18 heures de classe. Un rythme qui a des conséquences sur leur travail, mais aussi sur leur moral :

LIRE AUSSI

» Luc Chatel veut rassurer sur la formation des enseignants

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant