La colère des plaisanciers contre Bercy

le
53
Serge Pallarès, président de la fédération française des Ports de Plaisance, rencontre le ministre du Budget pour contester la réforme du système de la taxe foncière pour les postes d'amarrage.

«Si on voulait abattre une activité, on ne pourrait pas s'y prendre mieux», tonne Serge Pallarès, président de la Fédération française des ports de plaisance. Le directeur du port de Saint-Cyprien, dans le Languedoc-Roussillon, est vent debout contre la réforme du système de la taxe foncière pour les postes d'amarrage.

L'administration fiscale a en effet décidé de changer les règles fiscales qui régissent les ports de plaisance. Dans le cadre de la loi de finance rectificative de 2012, les parlementaires ont voté un système de taxation forfaitaire différenciée. Concrètement, chaque poste d'amarrage se verra affublé d'une taxe supplémentaire de 110 euros par an pour les ports de Méditerranée, 80 euros pour les autres ports de l'hexagone et 50 euros pour les ports non maritimes. Un possible coefficient de commercialité en fonction du standing du port ou des services rendus pourrait en outre être ajouté.

Des hausses que les gestionnaires de port ne digèrent pas. A commencer par Serge Pallarès selon qui la nouvelle mesure «engendrera une hausse de la taxe foncière pouvant atteindre 50% et plus dans certains ports. Cette augmentation se répercutera automatiquement sur les plaisanciers puisque les revenus des ports sont générés majoritairement, à hauteur de 80%) par les loyers des postes d'amarrage. Dans le cas du port de Saint-Cyprien qui compte 2200 anneaux, la taxe foncière est de 250.000 euros par an aujourd'hui et passera à 420.000 euros si la nouvelle loi est appliquée. Concrètement, un bateau moyen de 8-10 mètres verra ainsi son loyer annuel de 800 euros flamber de l'ordre de 20 %». Une mesure qui pourrait inciter les plaisanciers français à passer la frontière pour y installer leur bateaux, «les ports frontaliers d'Espagne, d'Italie ou de Belgique se frottent déjà les mains», avance le directeur du port de Saint-Cyprien.

Le président de la Fédération française des ports de plaisance affirme que «l'ensemble des 4 millions de plaisanciers français est concerné par cette hausse des prix. Contrairement à ce que l'on peut entendre dans certains couloirs de Bercy tous les plaisanciers ne sont pas riches». Le directeur ne comprend le choix du gouvernement qui revient à faire payer davantage les plus petites embarcations. De fait, le choix d'un tarif forfaitaire par place de port ne tient pas compte de la taille des bateaux. «Les propriétaires de bateaux de taille petite et moyenne prennent une volée de bois verts», regrette Serge Pallarès avant d'ajouter que «les parlementaires ne se sont pas rendus compte de la portée de leur vote».

Le président de la fédération des ports de plaisance et plusieurs parlementaires demandent au gouvernement de modifier cette loi. Serge Pallarès rencontre aujourd'hui le ministre du Budget Bernard Cazeneuve pour trouver un compromis notamment sur le barème de la gestion locative des postes d'amarrage. Reste à savoir si l'ancien maire de la ville portuaire de Cherbourg-Octeville sera sensible aux arguments du représentant des plaisanciers.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • celiane le lundi 5 aout 2013 à 10:14

    on devrait taxer ceux qui ont des voitures de fonction a 120%

  • M8043631 le lundi 29 juil 2013 à 10:51

    Oui allez jeter l'ancre ailleurs pour 77€ de taxes en plus! Si le coût de la main d'œuvre est moins élevé OK l'entretien est de l'ordre de 10% l'an du prix du yatch. 77€ risible j'en déduis que ce port a beaucoup de pauvres plaisanciers.

  • M3366730 le jeudi 25 juil 2013 à 15:08

    SPECIAL PSDI DONNEUR DE LECONS : En mars 2013, face au déséquilibre financier de leurs régimes de retraite, les gestionnaires du secteur privé (ARRCO/AGIRC) et ceux du régime de retraite d’EDF/GDF (CNIEG) se sont trouvés face à une situation identique. Dans le privé, les partenaires ont négocié et se sont mis d’accord sur des sacrifices : augmentation des cotisations salariés et employeurs et baisse de 3% des retraites étalée sur trois ans.À EDF/GDF, décision d’augmenter prix de l’électricité !

  • M3366730 le jeudi 25 juil 2013 à 14:59

    C'est vrai psdi, il faut prendre le pognon là ou il est, chez les rentiers et retraités d'EDFhttp://www.ifrap.org/Retraites-EDF-GDF-les-clients-vont-encore-plus-payer,13381.html "Trois mille euros (3.000 €) par mois, c’est le montant moyen de la pension [1] que perçoivent les salariés d’EDF qui partent en retraite en 2013" ALORS TOI PSDI L'INGENIEUR TU DOIS TOUCHER AU MOINS 5 000 €/MOIS + ELEC A 10% + AVANTAGES !

  • bordo le mercredi 24 juil 2013 à 16:42

    Moi je m'en fous à l'étranger il n'y a pas ce genre de taxes. Tiens, je reprendrais bien un mojito. A la santé de Pépé le Mosco et de sa copine de 26 ans !

  • M8908516 le mercredi 24 juil 2013 à 16:38

    grobabal: 40K€ un 10M de 1980 ? Pour le double tu as un Bavaria33 10M NEUF.Voiliers de 30 Ans, en général, il y a un moteur à refaire, le vaigrage et les finitions à refaire, la coque à poncer et repeindre (et je parle pas d'osmose), et différentes bricoles dans le grément/voilerie, et refaire l'électricité.Vu le prix de de la MO, il faut le faire soi même avec des pièces occasion.Tiens, je te vend mon voilier 20K, parce que j'ai déjà commencé à bosse dessus.Tu fais une super affaire.

  • M7732327 le mercredi 24 juil 2013 à 12:50

    Quoiqu'on en dise, un bateau reste un signe extérieur de richesse, surtout pour ceux qui ne sont pas portés sur la mer. Et comme les riches sont la bête immonde qu'il faut terrasser, cette augmentation est la bienvenue pour ceux qui n'aiment pas les riches.

  • M8908516 le mercredi 24 juil 2013 à 12:11

    Ce que coûte un bateau ? C'est variable.J'ai un bateau de 10m, 30 ans, prix 15000 euros, moins cher qu'une bagnole de bas de gamme.Entretien ? Carénage à 300 euros/an, et le reste c'est du temps personnel.Il y a beaucoup de propriétaires de bateaux qui cherchent à boucler les fins de mois, pendant que nos décideurs roulent dans des grosses bagnoles avec des salaires garantis à vie et qui veulent saigner encore plus les petites classes.Ceux qui ne savent pas, fermez là.

  • M2766070 le mercredi 24 juil 2013 à 12:11

    he grobabal , on est pas tous égaux !!! psdi est ego (centrik)

  • M2766070 le mercredi 24 juil 2013 à 12:10

    on tax pas les tableaux!!! pasque (m a dit un sauciss alist) on a peur qu ils partent de France, parce que les tableaux ça donne à bouffer à 20 000 smicards ??? non juste 1 fafa , voir le pti