La colère des pays du «Club Med» renforce Angela Merkel

le
0
DÉCRYPTAGE - L'effet est quasiment mécanique. Conspuée dans les capitales du sud de l'Europe, Angela Merkel bénéficie d'un niveau de popularité record en Allemagne.

La chancelière allemande est, pour ses concitoyens, la meilleure garante de leurs intérêts face aux cigales du «Club Med» (Grèce, Espagne, Portugal, Italie...). Perçue par les Européens du Sud comme le mauvais génie responsable des mesures d'austérité qui les asphyxient, Angela Merkel est devenue le bouc émissaire de la rue. Depuis le mois de septembre, à Madrid, Athènes ou Lisbonne, la chancelière n'a pas hésité à aller au-devant des manifestants, qui lui lancent des «dehors Hitler!». Mais les outrances de la rue renforcent sa stature outre-Rhin et lui facilitent la tâche lorsqu'il s'agit de convaincre le Bundestag de lâcher du lest. Par effet de loupe, elles ont aussi pour conséquence de faire d'elle le visage et la voix de l'Europe, installant ainsi son leadership face aux autres dirigeants du...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant