La colère des médecins généralistes grimpe encore...

le
15
La colère des médecins généralistes grimpe encore...
La colère des médecins généralistes grimpe encore...

« Beaucoup croient que les médecins ont été anesthésiés par le vote de la loi de santé à l'Assemblée nationale ; en réalité le feu couve. » Président de la Fédération des médecins de France, Jean-Paul Hamon s'appuie sur l'annonce surprise, hier, d'un mouvement sans précédent porté par plus de cent généralistes de la région de Roanne (Loire). En dehors de tout syndicat, ils ont décidé de fermer leur cabinet à partir de lundi et jusqu'à mercredi, sans prévenir la population. « L'évolution catastrophique de la démographie médicale ne permettra plus aux médecins généralistes d'assurer une prise en charge correcte de la population », expliquent les contestataires dans une lettre ouverte que les habitants découvriront lundi.

« Nous n'en pouvons plus, précise le docteur Bruno Pages, qui fermera son cabinet trois jours : 4 médecins vont quitter le secteur, 2 partent en retraite et 2 décrochent d'épuisement ! Quinze départs sont prévus d'ici deux ans et aucune installation. Le délai de rendez-vous chez un généraliste est maintenant de trois semaines. Et personne ne réagit ! Ce n'est pas pour rien que 95 % des médecins du bassin vont fermer. » D'autres mouvements de colère seraient en gestation, en Bourgogne, en Bretagne et en Auvergne, selon les syndicats qui surveillent de près ces humeurs du terrain.

Malgré le vote mi-avril du projet de loi de santé qui prévoit notamment la généralisation du tiers payant pour 2017, les syndicats de médecins demeurent très remontés. Après MG France, la CSMF (premier syndicat de médecins) vient d'appeler ses adhérents généralistes à facturer 25 € les consultations à plusieurs motifs, au lieu de 23 €.

L'Assurance maladie tente d'enrayer ce mouvement qu'elle juge très marginal et circonscrit, selon ses derniers chiffres, à « environ 400 médecins, et 0,2 % des consultations ». Elle vient néanmoins d'adresser une mise en garde à ces médecins. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bearnhar le dimanche 17 mai 2015 à 15:38

    Launor : avec la sécu et votre mutuelle vous ne payez pas 23€, vous ne payez rien ! Et bientot vous n'avancerez meme plus le moindre centime, vous vivez bien en France ?

  • fortunos le samedi 16 mai 2015 à 22:45

    Cette situation est le resultat de 10 ans de pouvoir UMP qui n a rien fait pour ameliorer la situation.Et dans les zones rurales il faut faire appel aux toubibs roumains pour assurer la sante des ruraux qu en ont bien besoin(meme si cela deplait aux lepeniste),car beaucoup plus agés que les citadins!!!

  • M3366730 le samedi 16 mai 2015 à 19:25

    Peut être l'état et les socialistes veulent faire de cette profession un fonctionnariat et alors cela coûtera + cher à tout le monde ; avez vous déjà vu l'ensemble des fonctionnaires commencer à 9 heures et terminer après 16h00 ou 16h30, NON ! (mon médecin généraliste est disponible à 9h et termine souvent à 19h00/19h30 ! verra ton cela chez les fonctionnaires médecins à par les urgentistes !!!).

  • launor le samedi 16 mai 2015 à 19:23

    J'en connais beaucoup qui itront aux urgences faute de pouvoir payer 23 euros qui représentent pour un smicard dont le "salaire est trop élevé" deux jours de budget une fois payés loyer et nourriture et si en plus il a une voiture pour aller travailler, il trouvera des charmes à l'oisiveté.

  • frk987 le samedi 16 mai 2015 à 11:32

    Pour M6483692 : tout simplement que l'Etat est en faillite et que la SS n'a plus les moyens.....Donc il faut accepter le fait qu'un médecin est exactement comme un plombier et prenne le tarif qu'il souhaite....le mien prend 27 euros, son prédécesseur était à 23 euros....Et encore bien content d'avoir trouvé un médecin.......Quant à la SS elle me rembourse sur 23 euros et ma mutuelle sur 23 euros. Certes je peux aller chercher ailleurs.......c'est MON problème.

  • M6483692 le samedi 16 mai 2015 à 11:20

    Daccord avec vous sur pas mal de choses,revenons aux médecins,pourquoi n'augment ils pas leur consultation comme ils le souhaitent?on sait pourquoi non?

  • frk987 le samedi 16 mai 2015 à 11:15

    Profitons en pour rappeler aux parents d'élèves que s'ils ne sont pas excellents, inutiles de leur payer des études longues en histoire de l'art ou en science pipo, un CAP de plombier, s'ils ont les capacités physiques, sera le bon choix. Mais pour le véritable intello, n'hésitez pas à investir dans la médecine.....mais c'est dur...faut la faire la première année !!!!!

  • frk987 le samedi 16 mai 2015 à 11:10

    Pour M6483692 , ce me semble évident exactement comme votre plombier...cela s'appelle la loi du marché...il y a des professions indispensables et rares et il y a des professions dont on a aucun besoin......et abondantes. C'est simple, trop simple probablement......

  • xk8r le samedi 16 mai 2015 à 11:10

    le vieux rêve socialiste : le nivellement par le bas

  • M6483692 le samedi 16 mai 2015 à 11:08

    Nous sommes dans un pays libre .....sans doute,à ce moment là les médecins sont donc libres de porter leur consultation au prix qu'ils veulent?