La colère des kurdes de Turquie

le
0

Les médias turcs reviennent sur les manifestations violentes des kurdes de Turquie, alors qu'Ankara, superpuissance militaire de la région, laisse Kobané à la merci de l'organisation de l'État islamique. En France, à Marseille, un sous-préfet appelle des kurdes qui voulait manifester à foutre "le camp". Enfin, aux États-Unis, le virus Ebola fait peur, une inquiétude amplifiée par les médias...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant