La cocaïne de Neuilly devait inonder le marché parisien

le
0
La drogue était stockée dans l'appartement d'une princesse saoudienne, en son absence. La PJ a remonté la filière.

Le plan antidrogue du préfet de police de Paris, Michel Gaudin, commence à produire ses effets. La saisie de 110 kg de cocaïne dans l'appartement en travaux d'une princesse saoudienne, à Neuilly-sur-Seine, vendredi, n'est pas seulement l'une des prises les plus spectaculaires de ces dernières années. Elle représente un sérieux manque à gagner, d'au moins 7 millions d'euros, pour les grossistes et autres revendeurs de la région parisienne qui devaient écouler ce stock au fil des mois. Car, la police en a maintenant la conviction, «cette marchandise devait irriguer toute l'Ile-de-France», confie au Figaro un responsable de la police judiciaire du Quai des Orfèvres. Et pas seulement la jet-set qui écume les soirées chics animées par d'infatigables DJ au nez poudré.

«La coke séduit de nos jours aussi bien la secrétaire de direction surmenée que les enfants de cadres bien insérés. Les vendeurs n'hésitent plus à livrer leurs clients à domicile, s'il le faut, pour

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant