La cocaïne atrophie le cerveau

le
0
Les pertes neuronales causées par cette drogue particulièrement dure et sournoise semblent irréversibles.

Les consommateurs chroniques de cocaïne perdent deux fois plus rapidement leurs cellules nerveuses au cours du vieillissement que les personnes non exposées à cette drogue, révèle une étude publiée dans la revue Molecular Psychiatry . «Nous avons une nouvelle preuve physiologique que la cocaïne peut induire une véritable maladie du cerveau», commente Laurent Karila, psychiatre responsable du Centre d'enseignement et de recherche du traitement des addictions (Certa) du CHU Paul-Brousse à Villejuif (Val-de-Marne).

Pour obtenir ce résultat, les chercheurs de l'université de Cambridge (Royaume-Uni) ont mesuré par imagerie cérébrale la quantité de cellules nerveuses présentes dans le cerveau chez de 120 personnes, dont 60 cocaïnomanes âgés de 18 à 50 ans et dépendants depuis plusieurs années. «Le lien entre la durée de la consommation de cocaïne et le déclin de la matière grise était déjà connu», précise Karen Erschen qui a dirigé ce travail.

Les régions p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant