La coalition pro-UE en passe d'être reconduite en Moldavie

le
0

(Actualisé avec résultats détaillés, analyste) CHISINAU, 1er décembre (Reuters) - Le Parti socialiste (pro-russe) est arrivé en tête des élections législatives dimanche en Moldavie mais n'a pas recueilli suffisamment de voix pour empêcher les partis pro-européens de reconduire leur coalition gouvernementale, estiment les analystes, lundi. Après le dépouillement de 87% des bulletins, les trois partis de la coalition qui dirige l'ancienne république soviétique depuis 2009 totalisent 44% des suffrages. Le Parti socialiste, qui souhaite que la Moldavie s'éloigne de l'Union européenne et se rapproche du bloc économique dominé par la Russie, a obtenu lui 21,5% des voix. Le Parti communiste, qui réclame une révision de l'accord commercial signé fin juin avec l'Union européenne, obtient 17,8% des voix. "Les trois partis de la coalition dont l'intégration européenne est l'objectif stratégique n'auront aucune difficulté à former une majorité, même sans l'appoint de partis de la gauche", estime Oazu Nantoi, directeur du centre de recherche politique de l'Institut des politiques publiques. Les libéraux-démocrates du Premier ministre sortant Iurie Leanca, crédités de 19,2% des suffrages, et leurs alliés du Parti démocratique (15,8%) et du Parti libéral (9,4%) pourraient décrocher 54 des 101 sièges du Parlement, ajoute-t-il. La solide performance du Parti socialiste, dont le chef Igor Dodon est proche de Vladimir Poutine, témoigne cependant de l'ampleur des divisions au sein de la population moldave. Le gouvernement sortant s'est fixé pour but une adhésion à l'Union européenne à l'horizon 2020. Mécontente de cette avancée vers l'Ouest, la Russie a interdit les importations de vins, fruits, légumes et viande en provenance de Moldavie, petit pays de 3,5 millions d'habitants enclavé entre la Roumanie et l'Ukraine. Mais, bien que bénéficiant d'un tremplin en Moldavie avec l'enclave sécessionniste pro-russe de Transnistrie, la Russie ne semble pas prête à intervenir comme elle l'a fait en Ukraine. (Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant