La coalition islamique pourrait fournir des forces contre l'EI

le
0
 (Actualisé avec autres déclarations) 
    PARIS, 15 décembre (Reuters) - Les pays membres de la 
coalition islamique de lutte contre le terrorisme, dont la 
création a été annoncée par Ryad lundi, équiperont, formeront 
et, si nécessaire, mettront à disposition des forces, a déclaré 
mardi le chef de la diplomatie saoudienne.  
    La mise en place de cette coalition, qui compte 34 pays 
musulmans du Proche et Moyen-Orient et d'Afrique, a été saluée 
par les Etats-Unis et l'Allemagne, deux pays engagés dans la 
lutte contre l'Etat islamique (EI).  
    "Rien n'est exclu", a déclaré Adel al Joubeir, interrogé 
lors d'une conférence de presse à Paris sur un éventuel envoi de 
troupes au sol. "Cela dépend des demandes exprimées, cela dépend 
des besoins et cela dépend de la volonté des pays à fournir le 
soutien nécessaire". 
    Les Etats-Unis pressent de plus en plus ouvertement les pays 
du Golfe d'accentuer leur soutien à l'opération militaire en 
cours contre l'Etat islamique en Irak et en Syrie.  
    Cette coalition islamique "sans précédent" est le "signe 
clair et fort d'un engagement des pays musulmans pour combattre 
le terrorisme et l'extrémisme", a estimé le chef de la 
diplomatie arabe mardi. 
    "Il est temps que le monde islamique prenne position, c'est 
pour cela que nous créons cette coalition afin de repousser les 
terroristes", a-t-il ajouté.  
    L'Egypte, le Qatar, les Emirats arabes unis, la Turquie, la 
Malaisie, le Pakistan figurent sur la liste des membres de la 
coalition qui a été diffusée lundi par l'agence de presse 
officielle saoudienne. L'Iran, grand rival de l'Arabie saoudite 
dans la région, n'y figure pas. 
 
 (John Irish, avec Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant