La coalition des mécontents inquiète le gouvernement

le
0
Hollande veut éviter la contagion à d'autres secteurs de la grogne contre l'écotaxe.

Circulez, il n'y a plus rien à voir. Après la suspension de l'écotaxe par le premier ministre mardi, le gouvernement espère avoir réussi à calmer l'agitation qui montait en Bretagne, et menaçait de s'étendre à l'ensemble de la France. «C'est autour de la table qu'il faut se retrouver, pas forcément dans la rue», a estimé la Bretonne Marylise ­Lebranchu sur France 2. Le sujet a été abordé en Conseil des ministres. Signe que le gouvernement et l'Élysée s'inquiètent d'une possible radicalisation de la contestation, la ministre de la ­Réforme de l'État a haussé le ton d'un cran à l'issue de la réunion. «La rue ne sera pas le lieu de la négociation avec le gouvernement, ni de la sortie de crise», a-t-elle ainsi prévenu.

En relais, le patron des députés socialistes, Bruno Le Roux, l'a assuré de son côté: «Il n'y a plus de raisons de manifester.» Du moins sur l'écotaxe... C...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant