La coalition américaine pilonne les djihadistes de l'EI à Ramadi

le
0
    BAGDAD, 24 décembre (Reuters) - Les avions de la coalition 
formée par les Etats-Unis ont pilonné les positions des 
djihadistes du groupe Etat islamique (EI) à Ramadi, jeudi, 
appuyant l'offensive des forces gouvernementales irakiennes qui 
tentent de reprendre le contrôle de la ville. 
    Selon un communiqué de l'armée lu à la télévision d'Etat, au 
moins 27 frappes aériennes ont visé le dernier quartier tenu par 
les combattants de l'EI dans le centre de Ramadi, chef-lieu de 
la province d'Anbar, à une centaine de kilomètres à l'ouest de 
la Bagdad. 
    La chute de la ville en mai avait porté un coup sévère à la 
crédibilité du gouvernement irakien et brisé l'élan né de la 
reprise de la ville natale de l'ancien dictateur Saddam Hussein, 
Tikrit, dans la vallée de l'Euphrate. 
    Les forces gouvernementales n'ont pas progressé au sol jeudi 
matin, consacrant toute leur activité au déminage des bâtiments 
piégés par l'EI, a déclaré un commandant sous le sceau de 
l'anonymat. 
    Selon la télévision d'Etat, elles ont aussi sécurisé les 
abords du quartier de Haï al Dhoubbat dont elles se sont 
emparées mardi. 
    Le colonel Mohamed Ibrahim, un porte-parole de l'armée, a 
déclaré mercredi que les troupes n'étaient plus qu'à 1.700 m du 
complexe gouvernemental fortifié dans lequel une partie des 
djihadistes sont retranchés. 
    Il a ajouté que leur progression était lente en raison de la 
présence de civils. 
    L'armée irakienne ne peut en outre compter que ses propres 
forces, le gouvernement ayant renoncé à faire appel aux milices 
chiites dont les exactions avaient provoqué l'indignation après 
la reprise de Tikrit en avril. 
    Les tribus sunnites de la province d'Anbar ne participent 
pas non plus à l'offensive gouvernementale contre l'EI, même si 
elles la soutiennent, contrairement à ce qui s'était produit il 
y a dix ans quand les Etats-Unis avaient réussi à unifier les 
sunnites contre Al Qaïda. 
     
 
 (Saïf Hameed; Tangi Salaün pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant