La Clippers : Le " cas " Sterling discuté par les propriétaires de franchise

le
0
La Clippers : Le " cas " Sterling discuté par les propriétaires de franchise
La Clippers : Le " cas " Sterling discuté par les propriétaires de franchise

A six jours d'une réunion cruciale qui doit décider de sort de Donald Sterling à la tête des Clippers, les représentants des propriétaires des autres franchises NBA se sont réunis mercredi pour évoquer l'affaire. « Les discussions ont porté sur les réponses données par Donald Sterling et son épouse Shelly à la recommandation (faite par la Ligue, ndlr) de mettre un terme à leur présence à la tête des Clippers a indiqué la NBA dans un communiqué. Ces documents ont été transmis au comité des gouverneurs de la NBA qui se réunira le 3 juin à New York pour statuer sur cette affaire. »Donald Sterling avait jusqu'à mardi pour faire connaitre ses intentions. Et alors que son épouse Shelly, qui détient 50% des parts de la franchise californienne, faisait savoir qu'elle avait reçu le feu vert de son mari pour vendre l'équipe, le sulfureux octogénaire a pris tout le monde de court en contestant formellement les recommandations de la NBA, arguant que les sanctions prononcées par la NBA reposaient sur l'enregistrement illégal d'une « discussion entre un homme jaloux et la femme qu'il aimait », discussion qui « n'aurait jamais dû quitter l'intimité du salon. »La Ligue, qui a entendu ces arguments, se réunira le 6 juin à New York afin de régler, définitivement, cette affaire. Banni à vie et condamné à une forte amende, Sterling pourrait être contraint, contre sa volonté, de vendre les Clippers. Il faut néanmoins pour cela que le NBA reçoive l'aval des trois-quarts des 29 autres propriétaires d'équipes. Shelly Sterling a, de son côté, fait savoir qu'elle avait reçu des offres solides émanant, entre autre, de Magic Johnon, Floyd Mayweather, Yao Ming mais également d'Oprah Winfrey ou de Steve Ballmer, l'ancien patron de Microsoft.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant