« La clim, une formidable invention ! »

le
0
« La clim, une formidable invention ! »
« La clim, une formidable invention ! »

On désespérait de ne pouvoir sortir les tenues d'été. Voilà qu'on a presque manqué de se liquéfier, hier. Le thermomètre a grimpé jusqu'à 40 °C en Gironde. Près de 37 °C à La Rochelle. Et près de 36 °C dans les rues de la capitale où chacun tentait de s'organiser face à la chaleur.

Bronzette ou quête d'ombre. Les promeneurs sont un peu plus rares qu'à l'accoutumée autour du bassin des Tuileries, mais comme Pauline et Majid, certains parviennent à lézarder sous le soleil brûlant. « Oui, il fait chaud, mais on adore ! assurent les deux Parisiens de 32 et 28 ans, le front perlant. On ne pourra pas y rester plus d'une heure, mais cela faisait longtemps qu'on attendait le soleil. » Derrière eux, un groupe de touristes hollandaises préfère s'abriter à l'ombre des arbres. « Nous n'avons pas l'habitude, expliquent-elles, il ne fait jamais aussi chaud dans notre pays ! »

Sur les chantiers, on rentre plus tôt. Un peu plus loin, dans les rues qu'ont déjà commencé à déserter les Parisiens, Orlando, casque de chantier sur la tête et gilet orange sur le dos, s'affaire à démonter la façade d'un bâtiment. « Nous avons pu aménager nos horaires. Je vais partir à 15 heures au lieu de 16 h 30. C'est mieux avec cette chaleur », sourit l'ouvrier, dégoulinant. Kevin, lui, sur le chantier d'un arrondissement voisin n'aura pas cette chance : « Mais ça va, rassure-t-il. Nous avons l'habitude et avons beaucoup d'eau à disposition pour nous rafraîchir. Et la chaleur ne durera pas. »

Vive la clim dans les bureaux. Louis, prenant une pause au pied du bâtiment de son entreprise, n'a pas pu laisser tomber le pantalon à pinces et la chemise : « Certains sont venus en short aujourd'hui. Pour ma part, je fais du conseil. Je ne suis pas sûr que mon chef aurait accepté. Mais la climatisation est une formidable invention. » Julien, lui, soupire déjà à l'idée de son trajet de retour : « Dans les bureaux, il fait ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant