La classe politique marseillaise fait du thème de la sécurité un marqueur

le
0
La multiplication des faits divers ravive la question sécuritaire à Marseille, qui s'impose déjà comme un thème central de la campagne municipale à venir.

Le décès de Jérémie Labrousse, 22 ans, attaqué vendredi boulevard d'Athènes, a secoué une nouvelle fois le personnel politique marseillais à quelques mois des municipales. Le sénateur maire UMP Jean-Claude Gaudin a souligné samedi dans un communiqué «la nécessité absolue pour l'État d'augmenter les effectifs et la présence policière dans les rues de la deuxième ville de France».

Il y a un an, Gaudin avait demandé le classement en zone de sécurité prioritaire de l'ensemble de sa ville. Ce qui implique une concentration des efforts des forces de l'ordre dans la lutte contre la délinquance. À sa création en juillet 2012, la ZSP marseillaise concernait l'ensemble de la ville à l'exception des quartiers du centre. Décision que Gaudin a une nouvelle fois contestée: «Le centre-ville, comme les quartiers plac...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant