La CJR pourrait enquêter sur Woerth

le
0
La commission d'instruction de la Cour de justice de la République a été saisie mardi de la cession de l'hippodrome de Compiègne. L'ancien ministre est soupçonné de favoritisme et de prise illégale d'intérêts.

Evincé du gouvernement, Eric Woerth pensait peut-être faire oublier quelques temps ses déboires judiciaires. Raté. Deux jours après le remaniement, le procureur général de la Cour de cassation a ouvert la voie mardi à un éventuel procès de l'ex-ministre du Travail devant la Cour de justice de la République (CJR) dans une affaire de favoritisme concernant l'hippodrome de Compiègne.

Le scandale avait éclaté après la parution le 13 juillet dernier d'un article du Canard Enchaîné, dans lequel le maire de Chantilly (Oise), Eric Woerth, était accusé d'avoir cédé en mars 2010 une parcelle de 57 hectares de la forêt de Compiègne «L'Hippodrome du Putois» - à la société des champs de courses de cette ville. Une transaction qui se serait déroulée lorsqu'il était ministre du Budget.

Alors qu'Eric Woerth avait vivement contesté ces faits, le journal satirique avait publié fin août une lettre embarrassante de l'ex-ministre de l'Agriculture Hervé Gaymard. Dans c

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant