La cité musicale de l'île Seguin récompensée

le
0

Le complexe de 36.500 m2, qui abritera une salle de concert, un auditorium, des studios de répétition pour les musiciens et des boutiques, est en cours de construction. Ce nouveau lieu culturel vient d'être désigné meilleur projet futur au Mipim à Cannes.

A Boulogne-Billancourt, l'ancien fief des usines Renault, inspire les architectes. Ce n'est pas un, mais plusieurs avenirs qui ont été imaginés au fil des ans pour les différentes parties de l'île Seguin. L'industriel François Pinault avait d'abord prévu d'y installer sa fondation d'art contemporain à la fin des années 90, avant de renoncer et de la créer au Palazzo Grassi à Venise le long du grand canal.

C'est un autre projet dessiné par le Japonais Shigeru Ban (prix Pritzker d'architecture 2014) et le Français Jean de Gastines qui vient d'être récompensé sur la partie aval de l'île. Toujours dans l'univers artistique. Il s'agit de la cité musicale départementale qui est en train d'être construite sur un terrain de 2,35 hectares par le groupe Bouygues. Investissement: 170 millions d'euros. Les travaux doivent s'achever en juin 2016. Le projet, qui était en compétition avec d'autres opérations à Hong Kong, Berlin et au Danemark est sorti gagnant la semaine dernière au Mipim, le grand salon de l'immobilier qui se tenait à Cannes.

«C'est une véritable reconnaissance internationale pour la Cité départementale de l'Ile Seguin qui est l'œuvre des architectes Shigeru Ban et Jean de Gastines. Le prix du meilleur projet futur du MIPIM va générer une visibilité et une attractivité pour le territoire des Hauts-de-Seine au sein même du Grand Paris. La volonté du département est de réunir tous les publics avec toutes les musiques pour le vivre ensemble», souligne Patrick Devedjian, député et président du conseil général.

Le projet comprend en effet dans un même complexe de 36.500 mètres carrés une salle de spectacle de 4000 à 6000 places dédiée aux musiques actuelles et un auditorium de 1150 places consacré à la musique classique et contemporaine. Mais aussi une école de musique, des studios d'enregistrement et de répétition, un café et des boutiques tournant autour de la musique, des espaces pour des séminaires d'entreprises, et il accueillera un orchestre en résidence et la maîtrise des Hauts-de-Seine. TF1 et Sodexo sont associés à la gestion et l'exploitation des lieux. Un partenariat public privé a été signé par le Conseil général des Hauts-de-Seine et le groupement Tempo qui réunit Bouygues Batiment Ile de Frane, Sodexo, TF1 et le fonds Infravia.

Visuellement, la coque de bois tressée doit devenir une figure architecturale nouvelle et emblématique de l'ouest parisien. Elle sera accompagnée d'une grand voile revêtue de plus de 1.000 mètres carrés de panneaux solaires qui suivront le soleil dans sa course. Un lieu culturel qui réjouira les yeux lors des balades en famille, la cité musicale étant apellée à devenir un lieu de promenade ouvert à tous.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant