La cigarette électronique dans la ligne de mire du Parlement européen

le
3
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

"Je n'ai jamais vu ça !" Vice-président de la Commission santé du Parlement européen, chargé du dossier du tabac pour le groupe des Verts, Carl Schlyter n'en revient toujours pas du harcèlement des lobbies du tabac. "Mon compte Twitter a été submergé de messages de personnes qui disent à quel point la cigarette électronique les aide à arrêter de fumer. Mais j'ai vérifié : tous ces messages proviennent de comptes créés dans un laps de temps court, au printemps 2013, et suivis exclusivement par les compagnies de tabac et de cigarettes électroniques. J'ai aussi reçu des paquets de mails d'Italie, toujours la nuit aux mêmes heures. Je m'interroge : ces messages ont tout l'air d'avoir été générés par des robots."

Carl Schlyter n'est pas un cas isolé. Le quotidien britannique The Guardian a révélé le mois dernier que Philip Morris International a envoyé 160 lobbyistes au Parlement pour convaincre, souvent lors de repas au restaurant, 161 eurodéputés d'assouplir le texte qui sera soumis à leur vote mardi, en séance plénière à Strasbourg. Coût de l'opération pour l'un des géants mondiaux du tabac : 1,5 million d'euros. Une paille, face aux enjeux pour l'industrie ! Ces lobbyistes sont omniprésents au Parlement. Plusieurs députés se sont étonnés que des discussions à huis clos aient été transmises aux industriels dès les heures suivantes.Cigarettes électroniques : des adeptes de plus en plus nombreux

Car, adoptés en...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 le mardi 8 oct 2013 à 10:02

    La transparence des débats au niveau européen ne peut que servir d'exemple à ceux qui nous gouvernent en France.

  • M8252219 le mardi 8 oct 2013 à 09:41

    Une belle entourloupe. le"poi/son" vendu librement en magasin et le médi/cament bloqué par le lobbyisme des phare/maciens et des labo/ratoires et aussi des organismes de santé publique, (fonction/naires qui manquent de travail) Au secours COLUCHE.

  • M601364 le mardi 8 oct 2013 à 08:53

    Un scandale récupération d'un système qu'ils n'ont pas conçu, le prix sera multipié par combien!!!! lobbing !!!!!!!!! fermeture de combien de magasins!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! tout le contraire de la démocratie !!!!!!!