La chute du pétrole stoppe net les marchés

le
0

(AOF) - En hausse dans la matinée, les marchés européens ont finalement terminé en baisse dans le sillage de l'évolution négative de Wall Street. Le CAC 40 a clôturé en baisse de 0,32% à 5 293,65 points tandis que l'EuroStoxx 50 a perdu 0,27% à 3 569,81 points. A Wall Street, le Dow Jones perdait 0,04% à 21 520,15 points vers 17h30 alors que le Nasdaq Composite cédait, lui, 0,26% à 6 222,78 points.

En l'absence d'indicateurs économiques majeurs et d'informations marquantes en provenance des entreprises des deux côtés de l'Atlantique, les investisseurs ont joué la prudence après de nouveaux records en clôture à Wall Street hier soir (21 528,99 points pour le Dow Jones).

Les opérateurs se sont inquiétés de la nouvelle baisse des cours du pétrole. Vers 17h30, le baril de WTI américain cédait 2,29% à 43 dollars après avoir déjà perdu 4,16% lors des quatre dernières journées de cotation. Le baril de pétrole est ainsi au plus bas depuis mi-septembre dernier. Dans un marché où l'offre est déjà surabondante, les opérateurs redoutent qu'une hausse de la production en Libye et au Nigéria annule les effets de la réduction de la production décidée par l'Opep depuis le début de l'année.

Du coté des valeurs, les secteurs pétrolier et parapétrolier ont logiquement terminé en bas du classement. Ainsi, TechnipFMC a fermé la marche du CAC 40, en perdant 1,89%, précédé de peu par Total qui a perdu 1,32%. A l'autre bout du palmarès, Kering s'est distingué en gagnant 1,13% à 307,9 euros grâce aux perspectives affichées par la marque Saint Laurent. Danone (+1,44% à 68,54 euros) a été soutenu par une étude d'Exane évoquant l'hypothèse d'un rachat par un autre géant du secteur, comme Kraft Heinz, PepsiCo ou encore Coca-Cola.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant