La chute des ventes de télés, pire que prévu

le
0
Le cabinet GfK dresse son panorama annuel des ventes de produits électroniques. Le secteur est impacté par le plongeon des ventes de téléviseurs, partiellement compensé par l'envolée des tablettes et des smartphones.

Le produit vedette du marché de l'electronique grand public reste le téléviseur. Pourtant, les ventes sont en bernes. «La chute a été pire que prévu en France», reconnaissent les analystes de GfK. En 2012, il s'est vendu 6,7 millions d'écrans de télé, soit un recul de 23% en un an. Et ce n'est pas fini, en 2015, le marché devrait s'établir à 5,5 millions de postes. Les causes sont connues: le passage de l'analogique au numérique (TNT) est terminé, 90% des ménages français ont un écran plat. Tout n'est pourtant pas noir. À 5,5 millions en rythme annuel, le marché restera bien au-dessus de 4 millions qui firent les beaux jours du tube cathodique. En outre, GfK mise sur une stabilisation des prix de vente et de l'augmentation de la taille des écrans,...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant