La chute de Morsi, une nouvelle onde de choc à travers le Moyen-Orient

le
0
Pays arabes et occidentaux se montrent désemparés face au soulèvement égyptien de ces derniers jours qui fait voler en éclat l'équilibre des alliances régionales et laisse craindre une déstabilisation au-delà des frontières de l'Égypte.

La seconde révolution égyptienne (dont le déroulement fut pratiquement identique à celui de la première) a secoué le Moyen-Orient presque autant que la chute de Moubarak en 2011. La chute rapide de Mohammed Morsi et du gouvernement des Frères musulmans au Caire a fait voler en éclats un paradigme qui servait de grille de lecture à presque toutes les analyses régionales, chez les partisans comme les adversaires du mouvement: celui selon lequel l'islamisme serait appelé inéluctablement à triompher. En démontrant que les Frères n'étaient qu'un parti politique comme les autres, l'Égypte vient à nouveau de faire trembler le Moyen-Orient. Les réactions internationales témoignent de la confusion dans laquelle les événements d'Égypte o...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant