La chute de la maison Bayrou

le
0
Il a voté François Hollande. Mais n'a pas été payé en retour. Confronté à la concurrence d'une candidate socialiste qui l'a largement devancé au premier tour des législatives, talonné par l'UMP, François Bayrou pourrait perdre son dernier mandat national. Récit d'un fiasco politique.

«Bayrou est en pleine névrose. Il s'applique à reproduire indéfiniment le même geste, en attendant des effets différents.» Le jugement de Jean-Louis Bourlanges est sévère. Mais il reflète l'incompréhension de nombre des proches du patron du MoDem. Depuis quelques semaines, ils ne le comprennent plus. Les faits, il est vrai, sont plus cruels encore: avec 23,63% des suffrages dans son fief du Béarn, François Bayrou est très loin derrière la candidate socialiste, Nathalie Chabanne. Et tout juste devant le candidat UMP qui, en annonçant son intention de se maintenir, conformément à la décision de la direction nationale, risque de provoquer la chute du centriste. La conséquence directe d'une décision prise dans l'entre-deux-tours de la présidentielle.

Mercredi 2 mai dans la soirée, Nicolas Sarkozy et François Hollande s'affrontent en débat à la télévision. François Bayrou assiste à la bataille au milieu d'une petite dizaine d'intimes réunis autour de lui au do

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant