La chirurgie sans hospitalisation se banalise

le
0
En trois ans, le taux d'hospitalisation complète a baissé de 15% pour 17 types d'opérations.

Arriver à l'hôpital ou à la clinique le matin, se faire opérer de la cataracte ou des varices, se faire extraire des dents ou encore subir une arthroscopie du genou, et rentrer chez soi en fin de journée. La chirurgie ambulatoire est plébiscitée par les patients, qui préfèrent passer la nuit chez eux qu'hospitalisés. Il est aussi moins coûteux pour les établissements de santé, donc pour l'Assurance-maladie. Encore faut-il que ces établissements soient organisés pour fonctionner ainsi.

Pour les y pousser, la loi a doté en 2008 l'Assurance-maladie d'un outil: les établissements qui pratiquent moins la chirurgie ambulatoire que la moyenne peuvent être placés sous entente préalable. Autrement dit, pour certains actes habituellement réalisables en ambulatoire, ils doivent obtenir à l'avance une autorisation s'ils jugent nécessaire une hospitalisation complète. Cet outil est efficace, à en juger par le bilan dressé ce mardi par la Caisse nationale d'Assurance-maladi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant