La Chine veut mieux contrôler les ONG étrangères

le
0

PEKIN, 4 mars (Reuters) - La Chine doit contrôler davantage les organisations non gouvernementales (ONG) étrangères opérant dans le pays afin de protéger sa sécurité nationale, a estimé mercredi la porte-parole de l'Assemblée nationale populaire, le parlement chinois. Fu Ying, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse à la veille de l'ouverture de la session annuelle de l'ANP, a dit que plus de 6.000 ONG étrangères étaient comptabilisées en Chine, apportant avec elles argent, savoir-faire et technologie. "Elles ont contribué à notre développement, mais il y a des failles dans leur gestion", a ajouté la responsable en préconisant le vote d'une nouvelle loi pour mieux réglementer le secteur. "D'un côté, nous devons protéger leurs intérêts légitimes, afin qu'elles jouent un plus grand rôle, mais de l'autre, elles doivent être gérées plus efficacement, afin de protéger suffisamment la sécurité et la stabilité sociale du pays." Toutes les ONG doivent s'enregistrer auprès des autorités en Chine mais la procédure est complexe, incitant souvent les ONG locales ou étrangères à opérer sans les autorisations requises. Pékin a lancé l'an dernier une enquête sur les activités des ONG dans le cadre d'un programme ordonné par la commission de sécurité nationale, un nouvel organe créé en 2013 et dirigé par le président Xi Jinping. (Ben Blanchard; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant