La Chine veut mettre sur pied un "centre judiciaire" maritime

le
0
    PEKIN, 13 mars (Reuters) - La Chine a l'intention de mettre 
sur pied un "centre judiciaire maritime international" destiné à 
protéger la souveraineté du pays et ses droits en mer, a déclaré 
dimanche le juge en chef chinois. 
    Rendant un rapport de travail à l'occasion de la session 
annuelle de l'Assemblée populaire nationale (APN), au Grand 
Palais du peuple, à Pékin, Zhou Qiang a déclaré que des 
tribunaux à travers la Chine travaillaient à la mise en place 
d'une stratégie nationale visant à faire du pays une "puissance 
maritime". 
    "(Nous) devons résolument garantir la souveraineté nationale 
de la Chine, ses droits maritimes et d'autres intérêts 
essentiels", a-t-il dit. 
    "(Nous) devons améliorer le travail des tribunaux maritimes 
et bâtir un centre judiciaire maritime international." 
    Zhou Qiang n'a pas donné plus de détails. Il est difficile 
de dire à ce stade quand ce centre judiciaire était susceptible 
de commencer à fonctionner, où il serait localisé et quels types 
de cas il traiterait. 
    Pékin estime que la quasi-totalité de la mer de Chine 
méridionale lui appartient et construit des pistes aéronautiques 
et d'autres infrastructures sur des récifs artificiels pour 
faire valoir ses revendications, mais les autres pays riverains 
réclament également des portions de cet espace maritime 
stratégique pour le commerce mondial et riche en ressources 
naturelles. 
    Les revendications de plus en plus affirmées de la Chine 
dans cette zone ainsi que les efforts consentis par le pays pour 
moderniser sa marine sont régulièrement sources de tensions dans 
la région. 
 
 (Ben Blanchard, Benoît Van Overstraeten pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant