La Chine veut exploiter le cuivre et le zinc canadiens

le
0

(Commodesk) Quatre ministres fédéraux du Canada ont annoncé qu'ils étudieraient l'impact environnemental du projet de Corridor d'Izok dès janvier 2013. La compagnie MMG Limited, détenue par le gouvernement chinois, envisage d'exploiter le cuivre et le zinc de l'Arctique canadien.

Le lac d'Izok et le High Lake, au nord du Canada, disposeraient de ressources importantes en zinc et en cuivre. L'étude de faisabilité est en cours mais la compagnie estime déjà la production à 180.000 tonnes de zinc et 50.000 tonnes de cuivre par an sur douze ans.

Le projet comprend la construction de huit mines, d'une usine de traitement d'une capacité de 6.000 tonnes de minerais par jour, d'une route de 350 km (comprenant 70 ponts) et d'un port à Grays Bay qui pourra transporter 650.000 tonnes de concentrés par an.

Les opposants au projet, principalement des écologistes et les communautés autochtones, dénoncent  l'assèchement de quatre lacs prévu pour la construction des mines.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant