La Chine veut contrôler sa production de terres rares

le
0

La Chine a annoncé, le 4 juin, une nouvelle taxe sur la valeur ajoutée pour les entreprises productrices de terres rares. Le pays, à l'origine de 97% de la production mondiale, souhaite réguler sa production et, selon le discours officiel, réduire les exploitations illégales et la pollution qui en découlent. Les premières entreprises concernées seront celles des provinces du Sichuan et de la Mongolie intérieure.

Depuis 2007, un plan de contrôle de la production de terres rares en Chine a été mis en place, mais il est peu efficace. En 2011, les quotas d'exportations s'élevaient à 18.000 tonnes et pourtant 36.000 tonnes ont été exportées. Avec cette TVA, le gouvernement espère pouvoir mieux contrôler les terres rares, de leur production jusqu'à leur vente.

La taxe sur les terres rares légères s'élèvera à 60 yuans (7,5 euros) par tonne et celle sur les terres rares lourdes à 30 yuans (3,7 euros) par tonne selon l'agence Chine Nouvelle. Le ministère de l'Industrie, de la Technologie et de l'Information a également annoncé vouloir réaliser un inventaire des réserves nationales
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant