La Chine veut acheter des chasseurs et des sous-marins russes

le
0
PÉKIN VEUT ACHETER DES CHASSEURS ET DES SOUS-MARINS RUSSES
PÉKIN VEUT ACHETER DES CHASSEURS ET DES SOUS-MARINS RUSSES

HONG KONG (Reuters) - La Chine souhaite se procurer auprès de la Russie des chasseurs et des sous-marins dans le cadre d'un contrat d'armement d'un montant de 3,5 milliards de dollars.

Les médias d'Etat chinois ont annoncé cette semaine que Moscou avait accepté de livrer à l'Armée populaire de libération (APL) 24 chasseurs Soukhoï Su-35 et quatre sous-marins conventionnels de la classe Amour. Ce serait le premier contrat d'envergure d'armes entre les deux pays depuis près de dix ans.

Les Russes n'ont pas encore confirmé leur accord et d'après des experts militaires, l'annonce faite par Pékin est prématurée étant donné que les pourparlers sont toujours en cours.

La Chine souhaite renforcer ses capacités militaires alors qu'elle s'oppose au Japon à propos de la souveraineté d'îles situées en mer de Chine orientale. Pékin cherche en outre à contrer le tournant vers l'Asie opéré par les Etats-Unis en matière de défense.

D'après des experts militaires, le projet de contrat sur les Soukhoï et les sous-marins n'a pas été évoqué lorsque le nouveau président Xi Jinping, qui est également commandent en chef de l'ALP en sa qualité de président de la puissante Commission centrale militaire, s'est rendu la semaine dernière à Moscou.

Ce dernier, reçu avec tous les honneurs militaires par le ministre de la Défense, Sergueï Choigou, a été le premier dirigeant étranger à inspecter le centre de commandement militaire russe à Moscou.

David Lague, Jean-Loup Fiévet pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant