La Chine va s'attaquer aux salaires des patrons dans le public

le
0

HONG KONG, 21 août (Reuters) - Les dirigeants des principales entreprises publiques chinoises pourraient voir leur salaire baisser de 50% dans le cadre d'une réforme approuvée par le président Xi Jinping, rapporte jeudi le South China Morning Post. D'après ce journal, Xi Jinping a déclaré lundi que la Chine devait accélérer les réformes relatives à la rémunération des dirigeants des sociétés d'Etat. Le South China Morning Post cite des sources selon lesquelles ces baisses de salaires concerneraient notamment les secteurs de la banque et de la finance et seraient suivies d'évolutions dans les responsabilités exercées par ces dirigeants. Ces derniers, nommés par le gouvernement, intégreraient le conseil d'administration tandis que la gestion quotidienne des entreprises serait confiée à des directeurs embauchés à l'extérieur à des salaires conformes aux standards internationaux, selon le journal. Cette réforme vise à répondre au mécontentement de la population face au statut ambigu de ces dirigeants d'entreprises publiques, dont certains bénéficient de privilèges et d'avantages en nature tout en recevant des rémunérations dignes de patrons occidentaux, poursuit le journal. Cité lundi par l'agence Chine nouvelle, Xi Jinping a déclaré que la Chine devait améliorer la répartition des revenus dans les entreprises publiques et faire en sorte que les dirigeants ne perçoivent pas une rémunération excessive. (Donny Kwok; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant