La Chine va ouvrir au privé son programme d'exploration lunaire

le
0

PEKIN, 17 mars (Reuters) - L'Etat chinois compte ouvrir son ambitieux programme d'exploration lunaire aux entreprises privées, afin de ne plus compter seulement sur les sociétés nationales comme cela était le cas jusqu'à présent, écrit mardi le journal en langue anglaise China Daily. La prochaine mission chinoise vers la Lune, qui doit être menée à bien par la sonde Chang'e 4 dans les deux ans à venir, servira de plate-forme "à la recherche et à la mise au point de technologies, à des tests de produits ainsi qu'à l'application de données" pour des entreprises du secteur privé, rapporte le China Daily en citant un communiqué du gouvernement. "Cette décision va contribuer à briser le monopole dans le domaine spatial, à accélérer les innovations technologiques, à réduire les investissements de l'Etat et à améliorer l'efficacité", lit-on dans le communiqué de l'Administration nationale des sciences, des technologies et de l'industrie pour la défense nationale, qui supervise le programme spatial chinois. Selon une source que cite le journal, la Chine devra suivre l'exemple des Etats-Unis, qui ont montré les bénéfices "manifestes" d'une implication du secteur privé. La Chine s'est lancée dans un programme spatial à des fins militaires, commerciales et scientifiques, mais a fort à faire encore pour rattraper les Etats-Unis et la Russie dans ce domaine. Le rover chinois "Lapin de jade" s'est posé sur la Lune fin 2013, mais a vite connu de gros problèmes techniques. Ce "Lapin de jade" et la sonde Chang'e 3 qui l'avait déposé sur la surface lunaire ont représenté le premier "alunissage en douceur" depuis 1976. Avant la Chine, seuls les Etats-Unis et l'Union soviétique avaient réalisé pareil exploit. (Ben Blanchard; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant