La Chine tente de résoudre le conflit pétrolier entre le Soudan et le Soudan du Sud

le
0
(Commodesk) La Chine a envoyé un émissaire spécial au Soudan du Sud pour tenter de désamorcer le conflit qui oppose ce pays avec le Soudan concernant les exportations de pétrole, a expliqué cette semaine le ministère chinois des Affaires étrangères. Khartoum menace de suspendre les exportations de pétrole en provenance du Soudan du Sud. Alors qu'il est officiellement indépendant depuis juillet dernier, le Soudan du Sud est actuellement en conflit avec Khartoum au sujet des taxes à payer pour utiliser les oléoducs du Soudan : il dispose de très importantes ressources pétrolières mais pas des infrastructures nécessaires pour l'exporter. Le Soudan du Sud propose de payer 70 centimes de dollars pour chaque baril qui transite par le Soudan, quand celui-ci réclame 36 dollars. Les différentes cessions de négociations n'ont jusqu'à présent pas abouti à un accord. En 2010, le Soudan qui regroupait alors les deux Etats actuels, a extrait 450.000 barils par jour, soit 5,5% de la production mondiale. Quelque 80% des réserves étaient situées dans l'actuel Soudan du Sud. Plus des deux tiers de la production pétrolière du pays sont destinés à la Chine, qui possède également des intérêts dans deux oléoducs qui traversent le Soudan.
Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant