La Chine table toujours sur une croissance de 7,5% en 2012

le
1
La Chine table toujours sur une croissance de 7,5% en 2012
La Chine table toujours sur une croissance de 7,5% en 2012

SHANGHAI (Reuters) - L'économie chinoise, en voie de ralentissement, devrait se stabiliser au troisième trimestre et le gouvernement est confiant sur la capacité du pays à atteindre l'objectif de croissance de 7,5% en 2012, a déclaré jeudi le directeur de la recherche auprès du ministère des Finances.

Pékin est "prudemment optimiste" sur les perspectives de l'économie chinoise car le gouvernement dispose de marges de manoeuvre pour assouplir sa politique monétaire et budgétaire afin de doper l'activité, a dit Jia Kang.

"Si l'on regarde le second semestre de cette année, nous sommes toujours confiants dans notre capacité à atteindre l'objectif de croissance de 7,5%", a-t-il ajouté lors d'un forum financier à Shanghai. "Nous devrions voir une stabilisation (de l'activité économique) au troisième trimestre".

Un niveau de croissance sous les 7,5% en Chine est dangereux, selon les analystes, car ce niveau s'approche du seuil de 7% qui est perçu comme le minimum de croissance requis pour créer assez d'emplois.

Les inquiétudes grandissent face au ralentissement des exportations chinoises, de la production manufacturière et des investissements, trois facteurs qui pourraient conduire la Chine à rater son objectif de croissance pour 2012.

En mars, lorsque Pékin a fixé à 7,5% sa prévision de croissance pour 2012, beaucoup pensaient alors que le gouvernement allait facilement atteindre cet objectif.

Au premier trimestre, le produit intérieur brut (PIB) de la Chine a progressé de 8,1%, à son plus bas niveau depuis trois ans.

Cette performance inférieure aux attentes a provoqué une réaction de la Banque populaire de Chine qui a abaissé le mois dernier à la surprise générale ses taux d'intérêt de 25 points de base.

La Chine a également abaissé par deux fois les montants que les banques doivent détenir en réserve, le ratio de réserve ayant été baissé au total de 100 points de base à 20%. Ce niveau est encore considéré par les analystes comme trop élevé et devrait selon eux être à nouveau réduit de 100 points de base d'ici la fin de l'année.

Koh Gui Qing, Blandine Hénault pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • PurJu.69 le jeudi 28 juin 2012 à 20:31

    Excellent . !!