La Chine songe aux chemins de fer pour préserver sa croissance

le
0
PÉKIN SONGE AUX CHEMINS DE FER POUR PRÉSERVER SA CROISSANCE
PÉKIN SONGE AUX CHEMINS DE FER POUR PRÉSERVER SA CROISSANCE

SHANGHAI (Reuters) - La Chine pourrait décider d'investir massivement dans le secteur ferroviaire, ce qui lui permettrait d'absorber la surcapacité enregistrée dans les secteurs de l'acier, du ciment et des matériaux de construction, rapportent mardi des journaux locaux.

"Les discussions portant autour d'un développement du chemin de fer pour absorber les excédents de matériaux semblent fondées", écrit le Shanghai Securities News sans citer de source.

Le Beijing News rapporte de son côté que le Premier ministre Li Keqiang s'est engagé la semaine dernière devant le Conseil des affaires de l'État à ce que la croissance ne tombe pas en dessous de 7%, sans non plus citer de source.

L'espoir de voir la Chine échapper à un coup de frein trop brutal a encouragé les investisseurs et permis à l'indice CSI 300 des valeurs chinoises cotées à Shenzhen de prendre 2,89%, sa plus forte progression en deux semaines. Dans son sillage, l'indice MSCI de l'Asie-Pacifique (hors japon) a gagné 1,3% pour revenir à un plus haut depuis début juin.

Selon le Shanghai Securities News, le ministère des Transports n'a réalisé au premier semestre qu'un tiers des investissements prévus pour le chemin de fer, ce qui laisse une marge de manoeuvre pour une accélération au cours de la deuxième partie de l'année.

Certains économistes chinois, mais également certaines autorités de régulation, mettent toutefois en garde contre le risque d'aggravation de la bulle des actifs et celui d'une hausse de l'inflation imputables à un nouveau cycle de dépenses.

Lu Jianxin et Pete Sweeney, Nicolas Delame pour le service français, édité par Véronique Tison

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant