La Chine sacrifie son eau pour de l?énergie

le
0

(Commodesk) Greenpeace alerte ce 14 août sur des risques de pénurie d'eau dans le nord-ouest de la Chine en raison du développement de l'industrie du charbon.

Dans le cadre de son plan quinquennal 2011-2015, le gouvernement chinois avait lancé la construction de complexes charbonniers, avec 16 nouvelles centrales thermiques et des mines associées. Ces nouvelles unités consommeront 10 milliards de mètres cubes d'eau en 2015, selon les estimations de l'organisation écologiste, soit l'équivalent d'un sixième du débit annuel du fleuve Jaune. Les deux tiers de ces volumes seront pompé dans les eaux souterraines pour servir à l'extraction du charbon.

Les provinces de Mongolie Intérieure, du Shaanxi et du Shanxi, où seront construits 11 de ces nouveaux complexes, verront leur approvisionnement en eau sérieusement remis en question. Cette zone du pays étant très aride, « une simple goutte d'eau est trop précieuse pour être gaspillée », estime Li Yan, le directeur de campagne sur l'énergie et le climat de l'Asie de l'Est, qui juge que « la Chine troque le droit à l'eau de millions de personnes contre de l'énergie.

La Chine consomme environ la moitié du charbon mondial, et doit constamment augmenter sa production pour faire face à la croissance de ses besoins en électricité. Certaines des régions les plus prometteuses en termes de réserves de charbon, sur lesquelles le gouvernement veut donc s'appuyer, s'avèrent aussi particulièrement fragiles en termes d'approvisionnement en eau.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant