La Chine ressuscite des marques françaises 

le
0
Thomson ou Alcatel restent plus porteuses que le nom de ceux qui les fabriquent, TCL, TCT? Certains groupes font de la vente de licences un véritable business.

» Les États, comme les entreprises, cherchent à valoriser leurs marques

Une marque peut en cacher une autre. Des noms français s'offrent même une nouvelle jeunesse, portés par les ambitions de fabricants chinois, en mal de notoriété. C'est ainsi le cas de Thomson ou d'Alcatel.

«Si Thomson a perdu une partie de sa notoriété spontanée, la marque a conservé son capital confiance et la marque reste perçue comme offrant un bon rapport qualité/prix», résume Didier Juin, senior vice-président de TCL Europe, le groupe chinois qui exploite la marque Thomson dans la télévision depuis 2006. Pour TCL, la stratégie est simple. Le groupe a choisi de positionner le nom français sur les téléviseurs moyenne gamme, réservant l'entrée de gamme à la marque TCL. Au total, les deux marques cumulent 4 % de parts de marché en France. Mais le nom de Thomson assure au groupe une reconnaissance des consommateurs bien supérieure à celle qu'il aurait eue en se contentant de TCL. Et

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant