La Chine resserre son étau sur les terres rares

le
0
Le pays lance un vaste plan de restructuration dans le secteur passant par la mise en place d'une Bourse d'échange pour réguler les prix. Parallèlement, les quotas d'exportations sont encore restreints.

Le monopole de la Chine sur les terres rares se renforce encore. Le pays, qui assure 95% des exportations de ces métaux, vient d'annoncer la mise en place d'un plan de restructuration du secteur qui passera par un renforcement du poids de la société publique Baotou Iron and Steel. Cette dernière va faire l'acquisition de quatre entreprises dans la région de Baotou, en Mongolie intérieure, où sont concentrés près de 90% des réserves du pays. Elle versera des compensations à 22 autres sociétés appelées à fermer. Neuf autres compagnies mettront la clef sous la porte sans dédommagement car elles opèrent sans licence, explique le gouvernement.

Cette réorganisation du secteur doit être bouclée d'ici à fin juin. Elle entre dans le cadre d'une directive visant à renforcer le contrôle de l'exploitation des terres rares, dont le développement trop rapide provoque la multiplication des mines sauvages. Ces dernières sont jugées polluantes pour l'environnement et responsa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant