La Chine ravive le doute sur les marchés

le
0

(AOF) - Les marchés actions européens ont accusé leur deuxième séance consécutive de baisse, pénalisés par de mauvaises nouvelles en provenance de Chine. Le CAC 40 a cédé 0,86% à 4 404,02 points tandis que l'Euro Stoxx 50 a reculé de 0,83% à 2 996,15 points. A Wall Street aussi, la tendance est baissière. A l'approche de la mi-séance, le Dow Jones abandonne 0,65%.

Le regain de nervosité des investisseurs a été alimenté par la chute de plus de 25% des exportations chinoises au mois de février. Jamais depuis 2011 cette activité n'avait accusé un tel repli. Pour les économistes, cette contre-performance témoigne du ralentissement du principal moteur de l'économie mondiale de ces dernières années. Elle confirme aussi les difficultés rencontrées par Pékin pour relancer une croissance tombée l'an dernier à 6,9%, soit son niveau le plus bas depuis 25 ans.

Dans un environnement de marché volatil depuis le début de l'année, cette mauvaise statistique a encouragé les investisseurs à lâcher du lest après trois semaines consécutives de hausse des Bourses. Une prudence confortée par la perspective de la conférence de presse du président de la BCE, Mario Dragi, jeudi. Les investisseurs attendent des mesures fortes de l'institution pour soutenir la croissance européenne.

A la Bourse de Paris, ce sont ainsi les valeurs cycliques, locomotives du rally débuté mi-février, qui ont aujourd'hui le plus souffert de l'aversion pour le risque. Lanterne rouge du CAC 40, Renault a cédé 4,34%, Technip 3,58% et Peugeot 3,39%. Sur un mois, ces trois valeurs enregistrent toutefois des progressions de 20,9%, 12,40% et 19,3%.

A contrario, le titre Legrand, exclu du récent cycle haussier (+0,2% depuis un mois contre +8,3% pour le CAC 40), a gagné 1,06% pour occuper la première place de l'indice devant L'Oréal (+0,58%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant